Présentation du dispositif « LoSonnante » à la Grenoble Mini Maker Faire

Les 3 et 4 octobre 2015 a eu lieu la Grenoble Mini Maker Faire, un grand salon qui permet à des particuliers, entreprises, associations, collectifs, de présenter des projets en lien avec les sciences, le numérique et les arts créatifs.

Première édition du genre à Grenoble, ce fut l’occasion de présenter le module que nous avons conçu et réalisé dans le cadre du projet « Belvédère Augmenté ».

Sur deux journées, pas moins de 8 800 visiteurs se sont rendus sur ce salon, et le dispositif d’augmentation sonore par conduction osseuse a connu un vif succès, auprès de tous les publics : enfants, parents, professionnels, tous ont reconnu l’originalité de ce boîtier, et nous ont encouragé à poursuivre le travail !

Ci-dessous, quelques photos de la manifestation.

Publicités

« LoSonnante » : le son par conduction osseuse

Dans le cadre de la commande « Belvédère Augmenté », la réflexion a été posée sur le son : comment augmenter les points de vue par la dimension sonore ? La question du sensible, des sens qui sont stimulés, est ainsi posée.

A l’origine, deux projets nous ont particulièrement interpellé : le « Touched Echo » proposé par l’artiste Markus Kison à Dresde (Allemagne), et le « Listen Tree » développé par des chercheurs du MIT aux Etats-Unis. Ces deux projets font appel à un système de diffusion sonore qui s’intègre parfaitement dans son environnement : léger, pratiquement invisible, et particulièrement inaudible puisque fonctionnant par conduction osseuse : seul le contact avec le support permet d’entendre les sons diffusés, par vibration des os de l’oreille interne.

Pour le projet « Belvédère Augmenté », nous avons donc cherché à recréer ce principe de diffusion sonore par conduction osseuse. Un prototype a donc été conçu et réalisé, afin de permettre une utilisation publique sur site touristique. LoSonnante, nom de baptême provisoire, est née. Ce prototype prend la forme d’une boîte : le support qui émet les vibrations est constitué d’une tige en métal et un Raspberry (micro-ordinateur) équipé de capteurs sensitifs permet à l’utilisateur de choisir la piste audio à écouter. Le montage de ce dispositif a été réalisé au FabLab de la Casemate, à Grenoble.

Pour écouter les enregistrements effectués, c’est par ici !

Le dispositif LoSonnante a été présenté au public lors des journées européennes du patrimoine, les 19 et 20 septembre 2015 : visitez cet article pour plus de détails.

Pour accéder à la présentation du dispositif à la Grenoble Mini Maker Faire : visitez cet article.

Un site web dédié à la poursuite du dispositif LoSonnante a été ouvert depuis novembre 2016. Rendez-vous à l’adresse suivante pour être au courant de la suite du projet : https://losonnante.wordpress.com

 

Présentation in-situ lors des journées du patrimoine, les 19 et 20 septembre 2015

Affiche journées du patrimoineA l’occasion des journées européennes du patrimoine les 19 et 20 septembre 2015, les dispositifs réalisés ont été installés dans l’espace public : il s’agissait de soumettre nos propositions et d’en évaluer l’impact et la réception.
Pour cela, deux sites principaux ont été retenus : le Bois d’Amour à Bilieu, et le Yacht Club à Charavines. L’événement a été monté avec les acteurs de ces deux sites : la gérante du Comptoir du Bois d’Amour d’une part, et les responsables du Yacht Club d’autre part. Ainsi une exposition de photos se basant sur la collection de M. Yves Corino « Charavines autrefois » a été mise en place au Bois d’Amour, tandis que le Yacht Club organisait pour l’occasion des sorties en baleinière à tarif réduit.

Tant pour les dispositifs sonores, l’exposition photographique, ou les sorties en baleinière, l’accueil de cette initiative fut très positif : des choses nouvelles, inhabituelles, qui ont permis de dynamiser, le temps d’un week-end, des lieux autour du lac.

Pour le projet Belvédère Augmenté, ces deux journées ont permis de confronter le prototype réalisé à une utilisation publique. L’originalité du dispositif a suscité un très vif intérêt ; les passants se prêtaient volontiers au jeu, tous âges confondus, et les réactions ne se faisaient pas attendre : « C’est super, je sens les vibrations dans mes bras ! » ; « C’est complètement contre-intuitif ça : se boucher les oreilles pour entendre…!« .
Et certains n’ont pas hésité à prendre du temps pour tester différentes façon d’écouter, et chercher la meilleure position pour entendre.

Si la qualité d’écoute reste largement perfectible, le dispositif a en tous les cas reçu un accueil extrêmement favorable : de par sa nouveauté, son originalité, mais aussi la légèreté et la discrétion : pas de gène auditive pour les personnes autour, pas de matériel encombrant comme un casque, et insertion idéale dans son environnement.

A l’écoute : le lac de Paladru par ses habitants

Vous trouverez ici les enregistrements effectués autour du lac, auprès de personnes souvent rencontrées par hasard, ou que l’on m’a présenté parfois.

Ils constituent le matériau sonore retransmis sur les belvédères, au moyen du dispositif « LoSonnante » conçu et développé pour ce projet : l’écoute se fait par conduction osseuse, par un contact avec le support.
Rendez-vous ici pour plus d’explications sur ce dispositif !

Les enregistrements effectués visent à retranscrire des points de vue sur le lac de Paladru, de la part d’habitants résidents, ou d’usagers parfois très temporaires. Ces points de vue, par leur diversité, reconstituent un paysage ; ils montrent aussi comment des usagers, aussi éphémères soient-ils, sont également habitants d’un espace, et contribuent à produire un « mode de connaissance du monde, et un type de relations affectives », pour reprendre les mots du géographe Eric Dardel.

 

Les points de vue des habitants et des usagers

Le lac de Paladru par ses histoires et ses légendes

Habiter le lac de Paladru ?